· 

Le KAIZEN, c'est quoi? Le point sur la méthode des petits pas

Kaizen. Amélioration continue. Education positive. Bien-être.
Ce livre peut vous intéresser
Ce livre peut vous intéresser

 

Le kaizen consiste à faire des changements importants petit pas par petit pas.

C’est une méthode d’amélioration continue, progressive.

On l’appelle aussi stratégie des petits pas.

C’est un outil très puissant pour renforcer son estime de soi et la reconnexion à soi.

 

 

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »

(Lao-Tseu)

 

 

Principes de base

 

La perspective de grands changements stresse le cerveau et le bloque : le kaizen va faire en sorte que les changements soient si petits qu’ils évitent la peur qui incite à fuir ou attaquer, c’est donc le langage du cerveau ! Le cerveau ne voit pas venir le changement, donc il n’est pas stressé, donc il ne se bloque pas : l’amygdale cérébrale est court-circuitée.

 

 

Comment procéder ?

 

Par exemple, si je veux faire du jogging alors que je n’ai jamais fait de sport, qu’est-ce que je peux faire ? Envisager tout de suite un marathon ?

 

1. On identifie ce que l’on veut changer (perdre du poids, faire du sport, apprendre à jouer d’un instrument, aller vers les autres…) en se posant de petites questions (exemple : « Quelle petite action pourrais-je mettre en place pour faire du sport ? »).

2. On met en place de petites actions, voire de toutes petites actions (exemple : « Je pourrais mettre mes baskets et marcher une minute. »).

3. On redescend d’un cran si ces actions sont encore trop élevées et que l’on sent un blocage (exemple : « Je mets mes baskets, c’est tout ! »).

4. On répète ces petites actions aussi longtemps/souvent qu’il le faut avant d’augmenter la difficulté (exemple : mon cerveau a créé les connexions « Je mets mes baskets », on peut en créer de nouvelles : « Je marche une minute, puis dix minutes… »).

 

On recâble le cerveau de manière progressive et durable en créant de nouvelles connexions qui, par la répétition et la durée, vont prendre le temps de se renforcer.

 

 

Origines du kaizen

 

Le Kaizen a été inventé aux États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale, alors qu’il fallait augmenter la productivité avec moins de main d’œuvre. L’un des TWI (Trainings Within Industries) inventé était un programme incitant les entreprises à améliorer ce qui était déjà là sans opérer de grands bouleversements ni faire de grands investissements et sans innover.

Il a été développé par le Dr W. Edwards Deming, un statisticien.

Il s’appuie d’abord sur la richesse des individus et la réorganisation, et sur des changements radicaux et peu coûteux.

 

Après la guerre, le général MacArthur a exporté ce programme au Japon pour reconstruire son économie. Les Japonais l’ont adopté et baptisé Kaizen :

- Kai : changement + Zen : meilleur (traduction: « amélioration continue »)

Il a notamment fait le succès de Toyota.

 

Le Kaizen est revenu aux États-Unis dans les années 80 via la Silicon Valley et a été développé sur le plan psychothérapique par Robert Maurer.

 

 

Quelques outils généraux

 

- Se poser de petites questions : notre cerveau adore y répondre, il veut jouer. Les questions doivent être concrètes, non dévalorisantes. Exemple : « Quelles petites actions puis-je faire pour… améliorer ma santé, rétablir une relation sympa avec ma mère, développer ma vie culturelle, ou sociale… ? »

- Penser de petites idées afin de développer sans effort de nouvelles compétences et de nouvelles habitudes. C’est la sculpture du mental (de Ian Robertson) : on s’imagine en train d’accomplir telle chose, on imagine les sensations (couleurs, sons, odeurs…), ses ressentis, les mots prononcés… Les mêmes zones du cerveau s’activent que lorsque les choses sont réellement vécues : le cerveau ne les différencie pas. De nombreux sportifs, notamment lorsqu’ils sont blessés, utilisent cette technique.

- Entreprendre de petites actions qui garantissent le succès (c’est le cœur du Kaizen).

- Résoudre de petits problèmes même face à une crise majeure.

- (S’)accorder de petites gratifications pour encourager les résultats : se féliciter, s’adresser des mots gentils et valorisants (et inciter les enfants à faire de même plutôt que de les féliciter, leur demander : « Est-ce que tu es fier de toi ? Tu devrais te le dire à toi-même lorsque c’est le cas ! »),

- Reconnaître les moments, petits mais cruciaux, auxquels les autres n’accordent aucune importance.

 

 

Exercice

 

Pour se familiariser avec la méthode Kaizen.

1. Notez sur une feuille ce que vous aimeriez changer dans votre vie.

2. Posez-vous les questions : « Quelles petites actions, quels premiers petits pas, mettre en place pour… ? » – si les réponses ne viennent pas tout de suite, reposez-vous ces questions chaque jour, le soir avant de dormir, et laissez votre cerveau travailler !

 

© Julien Lavenu, LaboPhilo, 2020

 


Ces ouvrages peuvent vous intéresser...

Fondation SEVE, philo pour enfants, émotions jeux

Kit pédagogique: Émotions

Ma Ludo de Philo vous propose un jeu de loto (jusqu'à 16 joueurs), un jeu de mémory et deux dés pour jouer et réfléchir autour des émotions.

A fabriquer et pratiquer en famille, en classe, en ALSH, en médiathèque... bref, partout où on aime jouer! De 4 à 104 ans!

Fichier PDF.

3,99 €

Port gratuit

Délai de livraison de 1 jour

Votre fichier vous sera envoyé dans votre boîte mail

 


Autorité & bienveillance

Version numérique en fichier PDF

164 pages

5,99 €

Port gratuit

Délai de livraison de 1 jour

Votre fichier vous sera envoyé dans votre boîte mail

 


J'anime mes premiers ateliers philo avec les enfants du cycle 3

Version numérique en fichier PDF

187 pages

5,99 €

Port gratuit

Délai de livraison de 1 jour

Votre fichier vous sera envoyé dans votre boîte mail

 



D'autres articles pour vous:

5 cours de Marshall ROSENBERG
5 cours de Marshall ROSENBERG
Conférence de Thomas d'ANSEMBOURG
Conférence de Thomas d'ANSEMBOURG
Un cours d'Anne VAN STAPPEN
Un cours d'Anne VAN STAPPEN
M. RICARD et C. ANDRE: conférence
M. RICARD et C. ANDRE: conférence
Conférence de Thomas d'ANSEMBOURG
Conférence de Thomas d'ANSEMBOURG
Effets de la méditation sur la santé
Effets de la méditation sur la santé


Fondation SEVE, Frédéric Lenoir, philo pour enfants

J'anime un atelier philo: les émotions

Version numérique en fichier PDF

65 pages

4,99 €

Port gratuit

Délai de livraison de 1 jour

Votre fichier vous sera envoyé dans votre boîte mail

 



Une activité pour continuer à philosopher en famille:

Ci-dessus, les enfants de Lezartcrea (Maroc) joue avec Latifa Nejjari, animatrice philo. Merci à elle pour les photos!

Le Pèle-mêle des émotions

 

Ce jeu de plateau (en vente dans la boutique) à pour objectifs d’apprendre à reconnaître les émotions, de construire un champ lexical des émotions et d’apprendre à argumenter et donner des exemples.

Le plateau est disposé au centre du groupe de joueurs.

Jeu 1. Les cartes-mots sont empilées faces cachées sur le carré bleu au centre du plateau. Le meneur de jeu en pioche une et la lit à voix haute. Les joueurs doivent poser leur index sur une image du plateau compatible avec l’énoncé de la carte. Les joueurs doivent argumenter pour expliquer leur choix. Si l’argumentation est jugée recevable, les joueurs marquent un point. Le jeu continue jusqu’à épuisement de la pioche.

Jeu 2. Les cartes-images de la pioche sont empilées faces cachées au centre du plateau (sur le carré bleu). Lorsque la première carte est retournée et placée face visible au sommet de la pile, les joueurs doivent poser leur index sur l’image identique du plateau. Le premier à avoir posé son doigt gagne l’image. La deuxième image est alors retournée, et ainsi de suite jusqu’à ce que la pioche soit épuisée.

Un jeu que les enfants adorent !

A partir de 4 ans.


 

 

Le jeu du Pêle-Mêle émotions est fourni avec le "kit pédagogique émotions 2".

Pour commander, cliquer ici:

Commander le kit

Écrire commentaire

Commentaires: 0