· 

VEO (Violences Educatives Ordinaires). C'est quoi? Comment agir?

Violences éducatives ordinaires (VEO). Citation de Catherine Gueguen. Pour une enfance heureuse.

 

Définition :

La VEO (violence éducative ordinaire) se définit comme la violence (physique, psychologique ou verbale) faite de manière banalisée à des fins éducatives envers les enfants.

Claques, fessées, hurlements, chantage affectif, menaces, humiliations, punitions entrent dans le cadre des VEO.

 

Quelques statistiques…

Chaque jour en France, deux enfants mourront suite aux mauvais traitements de leurs parents – des bébés, pour beaucoup, dont les parents ne supportent plus les pleurs et qui sont secoués avec une extrême brutalité. On estime à plusieurs dizaines de milliers le nombre d’enfants en danger en France (difficile d’avoir des statistiques précises). Il n’est donc pas question d’aborder ces sujets avec légèreté.

Notons que la Suède, qui a fait passer une loi contre les violences corporelles sur les mineurs en 1979, a fait chuter les chiffres de la mortalité infantile due aux maltraitances parentales pour les réduire à une quasi nullité. Au moment où elle a été proposée, 70% des Suédois étaient opposés à cette loi. Ils sont aujourd’hui 92% à l’approuver.

 

Comment agir ?

Plusieurs sites internet sont consacrés aux VEO :

- www.stopveo.org: visiter le site

- www.oveo.org: visiter le site

Adhérer à ces associations, militer (diffuser les infos, animer des conférences…), faire des dons, même petits, à la mesure de ses possibilités, ce sont autant de façon d’agir concrètement pour le bien-être des enfants.

 

NOTA BENE

Si vous êtes victimes ou témoins de maltraitance, voici les numéros que vous pouvez appeler :

  • Enfance en danger : 119
  • La Voix de l'Enfant : 01 56 96 03 00
  • L'Enfant Bleu - Enfants maltraités : 01 56 56 62 62
  • Colosse aux pieds d'argile : 07 50 85 47 10
  • Stop maltraitance / Enfance et Partage : 0 800 05 1234

En cas d'urgence immédiate, appelez la police, la gendarmerie ou les pompiers en composant le 17 ou le 18.

 

TOUS ENSEMBLE, PARENTS, PROFESSIONNELS DE L'ENFANCE, CITOYENS... MOBILISONS-NOUS POUR LE BIEN DES ENFANTS, DONC POUR LE BIEN DE L’HUMANITÉ.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0